Comment reconnaître une crise d’asthme ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Si une personne tousse à côté de vous, ce n’est pas forcément dû à une crise d’asthme. Néanmoins, si vous toussez et que vous faites de l’asthme, cela pourrait être bel et bien une crise d’asthme. Alors, comment la reconnaître ? C’est ce que nous allons découvrir au sein de cet article. Prêt à en apprendre plus ? C’est parti !

Comment reconnaître une crise d’asthme ?

Reconnaitre une crise d’asthme : les symptômes

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, l’asthme n’est pas quelque chose qui possède beaucoup de symptômes. En effet, il est possible d’en compte 4 au total. Nous avons réalisé une liste de ces derniers pour que vous puissiez facilement vous retrouver :

  • Si vous ressentez un essoufflement, sans qu’il y ait forcément de raisons apparentes, cela peut être dû effectivement à de l’asthme.
  • Une sensation d’oppression au niveau de la poitrine.
  • Vous pourrez également entendre une respiration sifflante.
  • Lorsque vous toussez, cette dernière est sèche.

Néanmoins, ce n’est pas parce que vous avez l’un de ces symptômes que vous faites forcément de l’asthme. Il est toujours possible de consulter un médecin pour que ce dernier puisse vous y dire ce qu’il en est réellement.

Quels sont les différents stades de l’asthme ?

Pour reconnaître une crise d’asthme, il est important de prendre en compte les différents stades de l’asthme. En effet, en fonction du stade auquel une personne a son asthme, les crises seront plus ou moins violentes. Voici une liste des différents stades pour que vous puissiez vous y retrouver :

  • L’asthme léger : il est souvent traité par corticoïdes inhalés à faible dose et avec un bronchodilatateur d’action courte à la demande.
  • L’asthme modéré : contrôlé par des corticoïdes inhalés à dose moyenne. Il faut aussi rajouter un bronchodilatateur.
  • L’asthme sévère : c’est un asthme qui concerne seulement 5 à 10% des asthmatiques. Pour le traitement, on optera plutôt pour des corticoïdes et un bronchodilatateur à dose moyenne à élever.

Comme vous pouvez le constater, toutes les personnes faisant de l’asthme n’ont pas forcément le même degré. Il est donc important de faire la différence. Les symptômes seront plus violents sur une personne souffrant d’asthme sévère que d’asthme léger, par exemple.

Quels sont les facteurs déclenchant ?

Pour qu’une crise d’asthme se déclenche, il faut forcément qu’il y ait eu un facteur déclenchant. Nous avons réalisé une liste de ces derniers pour que vous puissiez vous y retrouver de manière simple et rapide :

  • L’exercice physique.
  • Les acariens.
  • Le pollen.
  • Les poils d’animaux.
  • Les différences de température dans l’air.
  • Les fortes odeurs.
  • Certaines émotions peuvent également déclencher une crise d’asthme.

Il est donc simple de reconnaître une crise d’asthme en fonction des différents symptômes que la personne possède. Mais il est aussi important de noter qu’il faut avoir les bons gestes pour essayer sauver une personne ayant une crise d’asthme. Eh oui, cela peut vraiment dangereux pour la personne concernée.


Lisez aussi:

Comment traiter une bronchite rapidement?

Comment réagir en cas de crise d’asthme ?